top of page

Les 50 qui ont marqué la Coupe du Monde : Manuel Neuer

Pilier infranchissable de la Mannschaft en 2014, Manuel Neuer a non seulement marqué l’histoire de la Coupe du Monde mais aussi l’histoire du football tant son style novateur a transformé le poste de gardien de but ces dernières années.

Manuel Neuer contre la France en 2014. Image : Eurosport.

Le mur du Maracana


En ce 4 juillet 2014, on joue la 81ème minute au Maracana entre la France et l’Allemagne lorsque, à la suite d’un bel une-deux avec Olivier Giroud, Karim Benzema se présente aux abords des 6 mètres balle aux pieds. Il arme une lourde frappe du gauche qui pourrait être synonyme d’égalisation pour les tricolores dans ce quart de finale de Coupe du Monde et puis… « La barre ! » s’expriment Christian Jeanpierre et Bixente Lizarazu. Malchanceux, l’attaquant du Real vient de heurter la transversale du portier de la Mannschaft Manuel Neuer. Mais est-ce réellement la transversale ? Les ralentis arrivent et les commentateurs de TF1 s’aperçoivent de leur erreur : avec « une main aussi ferme qu’une barre », dixit Lizarazu, Manuel Neuer vient une nouvelle fois de sauver son équipe d’un arrêt extraordinaire. Les Bleus ne reviendront pas, échouant ainsi au pied du mur du Maracana, un mur qui ne laissera plus rien passer jusqu’au bout de la compétition, si ce n’est un but du brésilien Oscar au bout du temps réglementaire de la plus lourde défaite de l’histoire de la Seleçao (1-7 en demi-finale du Mondial)…


A la mémoire de Robert Enke


L’histoire de Manuel Neuer avec la Coupe du Monde remonte à un triste jour de novembre 2009. Portier de l’Allemagne depuis la retraite de Jens Lehmann un an plus tôt, le gardien de Hanovre Robert Enke met tragiquement fin à ses jours. En Allemagne, la nouvelle est un véritable séisme et apparaît comme un énorme coup dur à la fois moralement mais aussi sportivement parlant pour la sélection de Joachim Löw. En effet, derrière Enke, le numéro 2 habituel René Adler se blesse gravement à l’approche du Mondial 2010. Reste alors le numéro 3, ce jeune gardien de 23 ans qui garde les buts de Schalke 04 depuis maintenant 3 saisons. Pourtant, Neuer est loin de faire l’unanimité. A quelques semaines de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, il est même descendu en flèche par Jens Lehmann en personne qui déclare que « si l’Allemagne veut gagner la Coupe du Monde, elle aura beaucoup de mal à le faire avec Neuer dans les buts, il commet toujours quelques erreurs. » En effet, l’Allemagne ne gagnera pas cette Coupe du Monde (elle est battue en demi-finales par l’Espagne) mais ce ne sera certainement pas à cause de son gardien. Excellent tout au long de la compétition, Neuer s’impose définitivement en sélection et signe dans la foulée au Bayern Munich. Douze ans plus tard, il est toujours fidèle à ces deux postes.


Le gardien 2.0


Quatre ans après son intronisation dans les buts de sa sélection, Neuer arrive au Brésil en étant considéré comme l’un des meilleurs gardiens du monde si ce n’est le meilleur. Toutefois, si son style si particulier (stature d’un gardien de handball sur sa ligne, participation au jeu comme un cinquième défenseur) a fait parler en Allemagne, il n’a pas encore la renommée qu’il possède aujourd’hui. Cette renommée, c’est en 1/8ème de finale du Mondial 2014 qu’il va l’acquérir. Opposée à l’Algérie, l’Allemagne tombe sur un adversaire beaucoup plus coriace que prévu. Très à l’aise en contre attaque, les Fennecs prennent à défaut à plusieurs reprises la défense allemande en lançant leurs attaquants dans le dos de celle-ci. Fort heureusement pour la Mannschaft, Neuer veille aux grains. Dès la 9ème minute, il se retrouve à tacler Islam Slimani en position d’arrière droit, à proximité de son poteau de corner. A la 25ème, il s’élance aux 25 mètres pour un nouveau tacle suite à une hésitation de Mertesaker, à la 71ème c’est cette fois de la tête qu’il devance Slimani à l’entrée de la surface et, surtout, à la 88ème minute, il vient au devant d’un attaquant algérien parfaitement lancé en profondeur et bien décidé à ouvrir le score. Toujours envie grâce à la prestation XXL de leur gardien, les Allemands font la différence en prolongation et l’emportent finalement 2 buts à 1, Neuer finissant par céder dans les toutes dernières secondes du match. Exceptionnel jusqu’à la fin de la compétition, le géant de Gelsenkirchen terminera 3ème au Ballon d’Or 2014, une prouesse pour un gardien. Surtout, son style de jeu désormais connu de tous va totalement révolutionner la perception du poste de gardien de but, désormais considéré comme un joueur à part entière.


Le style Neuer


Dans une phrase restée célèbre, l’ancien gardien de l’Allemagne Andreas Köpke déclara un jour au sujet de Neuer qu’il était « le meilleur libéro de l’Allemagne depuis Beckenbauer ». S’il s’agit bien évidemment d’un trait d’humour afin de souligner la capacité de Neuer de jouer loin de ses buts, Köpke n’est en réalité pas si éloigné de la réalité. Par sa faculté à couvrir la profondeur derrière ses défenseurs centraux, Neuer assure en quelque sorte le rôle qui était octroyé aux libéros d’autrefois. Avec la médiatisation de ces sorties spectaculaires à 35 mètres de son but lors de la Coupe du Monde 2014, Neuer a fait des émules puisque, depuis lors, la qualité du jeu au pied du gardien est devenue primordiale dans bon nombre d’équipes. Considéré par Pep Guardiola comme « le poste le plus important d’une équipe », le poste de gardien de but s’est ainsi totalement transformé, les portiers étant désormais amenés à participer à la première relance et à savoir jouer au pied même sous pression. Cette obsession de vouloir copier Neuer n’a d’ailleurs pas eu que des aspects positifs puisqu’elle a parfois poussé des gardiens à adopter un style qui n’était pas le leur. Souvent copié, jamais égalé, Neuer lui, est resté tranquille. Malgré les revendications de son numéro 2 Marc-André Ter Stegen, le gardien du Bayern Munich n’a jamais laissé une miette à son concurrent et ce malgré un Mondial 2018 plus difficile. Toujours au top niveau quatre ans plus tard, c’est bien lui qui gardera encore les buts de l’Allemagne dans quelques jours au Qatar.

16 vues0 commentaire

Comments


Ancre 1
bottom of page