top of page

Rétro 1932 - 1933 3ème journée : l'OM seul en tête !

Troisième journée de notre rétrospective de la saison 1932-1933 ! Au programme, un Classique avant l'heure, le carton du Red Star et un Anglais en feu du côté d'Alès !

Red Star - Rennes (6-2) : le gardien du Red Star et de l'Equipe de France Alex Thépot s'interpose devant l'attaquant rennais Kaiser. Le Miroir des Sports.

Préambule


La saison 1932-1933 marque le début d'une nouvelle ère pour le football français puisqu'elle coïncide avec l'adoption du professionnalisme et les débuts du championnat de France (pour en savoir plus, notre article sur cette adoption controversée est disponible ici). Pour cette première saison, les vingt clubs de l'élite sont séparés en deux groupes de 10, les vainqueurs de chaque groupe s'affrontant en fin de saison pour se disputer le titre de champion de France.


Le choc de la journée : OM - Racing Club de Paris


La foule était venue nombreuse ce samedi au Stade Fernand Buisson de Marseille pour assister à l'affiche de cette troisième journée de championnat entre l'OM et le RC Paris. Pour les Phocéens, l'enjeu est simple : signer une troisième victoire consécutive pour conforter sa place en tête du classement. Du côté du Racing, l'objectif est de se rassurer après la défaite du week-end dernier face à l'Olympique Lillois. Pourtant pas favoris, ce sont les parisiens qui prennent les devants en ce début de rencontre. Dominateurs au milieu à l'image du hongrois Elemer Berkessy qui prend le meilleur sur ses adversaires directs, les racingmen se créent les meilleures occasions de ce début de partie mais leurs avants, Dufour et Kennedy en tête, ne parviennent pas à égaliser. Ce manque de ce réalisme va se payer cash. A la 20ème minute, à la suite d'une faute de main de Berkessy, un coup franc parfaitement botté par Pritchard trouve le goleador olympien Pepito Alcaraz qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score d'une frappe en coin. A ce but, succède un bien triste spectacle puisque le restant de la rencontre ne sera qu'une succession de coups. A la suite d'une violente charge du défenseur parisien Scharwath sur Alcazar, les choses manquent d'ailleurs de dégénérer et il faut toute la diplomatie de l'arbitre Monsieur Conrié pour que les esprits se calment de part et d'autre. Un véritable Classique avant l'heure ! Plus solides que leurs adversaires, les olympiens tiennent bon et remportent leur troisième succès de rang, prenant par la même occasion la tête du classement grâce au match nul concédé par le FC Sète face à Nîmes.


L'équipe en forme : le Red Star


Enfin ! Après deux défaites en autant de journées*, le Red Star s'est réveillé ce week-end et c'est Rennes, équipe surprise de ce début de saison qui en a fait les frais. Il faut dire que pour ce réveil, les joueurs de Saint Ouen ont bien été aidés par un Monoré en perdition. Directement responsable sur au moins trois des buts adverses, le gardien breton a vécu un véritable calvaire. Menés 3 buts à 1 à la mi-temps, les Rennais pensaient pouvoir revenir dans la partie quand, peu après le repos, leur petit attaquant Julien Dominique réduisait la marque après avoir pris le meilleur au duel contre Jacques Mairesse - pas une mince affaire, soit dit en passant! - mais ils allaient être plombés par les erreurs de leur portier. Par deux fois, Monoré ratait complètement sa relance et par deux fois, le capitaine Uruguayen du Red Star Horatio Finamore en profitait. Il faut d'ailleurs tirer un véritable coup de chapeau à Finamore qui fut le grand artisan de la victoire des siens ce dimanche. Positionné dans la ligne d'avants aux côtés des deux buteurs Edmunds et Ségaux, Finamore s'est offert un sensationnel quadruplé. Leader technique des pensionnaires du Stade de Saint-Ouen depuis son arrivée en 1927, l'Uruguayen semble, à 27 ans, atteindre le sommet de sa carrière.


*ou peut-être une seule si la réclamation des dirigeants du club, qui estiment qu'Antibes a aligné un joueur non qualifié lors de la première journée, obtient gain de cause.


Le joueur en forme : Hugh Wallance (Olympique d'Alès)


Considéré comme un petit Poucet de la Poule B, l'Olympique d'Alès réalise un début de saison plus que convaincant (1 victoire 1 nul 1 défaite) et elle le doit en grande partie à son buteur Anglais Hugh Wallance. Débarqué de Gillingham cet été, l'ancien de Brighton est venu renforcer la colonie anglaise qui s'est établie au sein de notre championnat. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas eu besoin de temps d'adaptation avant de s'imposer ! Déjà auteur d'un doublé contre Antibes le week-end dernier, Wallance s'est cette fois offert un quadruplé face à une équipe de Fives en grande difficulté en ce début de saison (1 nul et 2 défaites). Formidable buteur, l'attaquant alésien a profité du superbe travail du jeune Antoine Cellard, tout juste 20 ans, qui fut de l'avis de bon nombre d'observateurs le meilleur joueur de la rencontre. Un jeune joueur à suivre, assurément !


Résultats et classements :


Classement des buteurs :


1) H. Wallance (Alès) : 6 buts

2) P. Alcazar (OM), E. Cabannes (FC Sète), K. Klima (Antibes), H. Finamore (Red Star), A. Cheuva (SC Fives), R. Saint-Pé (SC Fives) : 4 buts


66 vues0 commentaire

Comments


Ancre 1
bottom of page