top of page

Le football à travers les siècles : Fergus Suter et le professionnalisme (7/X)

Dernière mise à jour : 21 août 2023

Arrivé d'Écosse en Angleterre en 1878, Fergus Suter est considéré comme l'un des premiers joueurs professionnels de l'histoire. Voici son histoire.


La grève du Lancashire


Darwen, Nord de l’Angleterre, avril 1878. Alors que l’aurore approche seulement, ils sont déjà des dizaines à déambuler dans l’épais brouillard de ce petit matin d’avril. Mètre après mètre, le groupe prend de l’ampleur au fur et à mesure que l’usine de textile commence à apparaître à l’horizon. Perdus au milieu de la foule, deux ouvriers bavardent tranquillement quand tout à coup, un sentiment d’excitation, de panique, commence à gagner le groupe. Les chuchotements s’intensifient, les noms d’oiseaux fusent et la foule se déplace en masse vers une grande affiche placardée sur la porte de l’usine. Les deux ouvriers se pressent vers l’avant et sont désormais suffisamment près pour pouvoir lire l’avis suivant :


« En raison des conditions économiques actuelles, nous, patrons des filatures de Preston, Blackburn, Darwen, Burnby et Acrington nous voyons dans l’obligation de réduire de 10% le salaire des ouvriers. Bien que regrettable, cette mesure nous est apparue indispensable afin de pouvoir continuer à assurer la productivité nécessaire à la survie de nos usines. »


Sonnés et ulcérés par ce qu’ils viennent de lire, les cris des deux ouvriers rejoignent immédiatement les vociférations de leurs collègues. En quelques instants, la grève est décidée par les 120 000 ouvriers de ces gigantesques filatures du Nord de l’Angleterre. C’est le début d’un bras de fer qui durera près de deux mois, ponctué parfois de violents affrontements. A Blackburn par exemple, les émeutiers s’en prennent aux usines mais aussi aux maisons des patrons. Dans la soirée du 14 mai, ils blessent l’un des filateurs à l’aide d’une pierre et détruisent totalement la maison du colonel Jacskon, président de l’association des patrons. L’importance de ce mouvement de protestations est tel qu’il est même largement relayé dans la presse française. Entre avril et juin 1878, on retrouve plus d’une centaine d’articles uniquement consacrés à cette grève dans nos journaux !


Fergie in Darwen


Trois mois après la fin de la grève des filatures du Lancashire, deux écossais répondant aux noms de Fergus Suter et Jimmy Love débarquent du côté de Darwen. Officiellement, ils sont venus en Angleterre pour travailler dans une des usines touchées par la grève du mois d’avril. Dans les faits, la vérité est toute autre. Fergus Suter et Jimmy Love arrivent tous deux en provenance de Partick en Écosse. Là-bas, ils pratiquaient le football dans le club local et avaient déjà eu l’occasion d’affronter le Darwen FC à plusieurs reprises. Ces rencontres tournant régulièrement à l’avantage de Partick, les dirigeants du Darwen FC -presque tous des patrons d’usines de textile- avaient décidé de faire venir plusieurs joueurs du club écossais afin de renforcer leur équipe. Pour les convaincre de venir, ils leur proposaient un emploi plus ou moins fictif dans leur usine. A l’époque, ces pratiques sont totalement interdites, bien que de plus en plus répandues. En effet, elles permettent aux dirigeants de renforcer leur équipe et aux joueurs de mieux gagner leur vie tout en pratiquant presque exclusivement leur passion. Pour qualifier ces-derniers, on utilise l’expression péjorative « d’amateurs marrons ». Il faut dire que dans ce contexte de crise économique, les véritables ouvriers qui doivent régulièrement subir des menaces de baisses de salaire ont bien du mal à accepter que leurs patrons embauchent des hommes dans l’unique but de jouer au football. En revanche, pour les joueurs rémunérés, le football devient un véritable vecteur d’ascension sociale. Grâce à l’argent gagné, les « amateurs marrons » peuvent ainsi atteindre un statut social qu’ils n’auraient pu avoir autrement. Toutefois, cette opportunité n’est pas du goût de tout le monde. Pour les élites des grandes écoles, celles-là même qui sont à l’origine de la création des premiers clubs et de la Football Association, la rémunération des joueurs de football est une dérive intolérable qu’il est nécessaire de combattre.


Suter et le « passing » écossais


Bien loin des premiers débats entourant la question du professionnalisme, Fergus Suter est venu à Darwen avec une mission : faire briller le club du Lancashire en F.A. Cup, cette nouvelle compétition qui s’est très vite imposée comme l’événement majeur du football anglais. Pour y parvenir, Suter doit jouer un rôle prépondérant. En effet, celui-ci n’a pas débarqué comme un simple joueur. Évoluant au poste d’arrière gauche, il ne joue pas à un poste suffisamment stratégique pour faire gagner son équipe à lui tout seul. Non, en réalité, l’ancien de Partick arrive presque en tant qu’entraîneur-joueur. Son objectif ? Inculquer la notion de passing aux joueurs de Darwen. Première grande innovation tactique après la démocratisation du poste de gardien de but, le passing va bouleverser à jamais la façon de jouer au football. Initialement, les joueurs de foot ressemblaient à peu près tous à des ailiers de cinquième division de district : ils prenaient le ballon et tentaient de dribbler toute l’équipe adverse. On utilise alors le terme de dribbling pour évoquer cette façon de jouer. Cependant, après une dizaine d’années à courir tête baissée en espérant un miracle, des joueurs de foot écossais vont commencer à tenter de se faire des passes. Très vite, les équipes adoptant ce passing vont prendre assez largement l’avantage sur les adeptes du dribbling, à l’image des nombreuses victoires enregistrées par Partick au détriment de Darwen. De ce fait, lorsque Suter et Jimmy Love arrivent dans le Lancashire, il leur est expressément demandé d’inculquer le passing à leurs nouveaux coéquipiers. Grâce à leur nouvelle façon de jouer, les Anglais progressent à vitesse grand V et atteignent les quarts de finale de la F.A. Cup dès 1878-1879 (défaite au replay contre les Old Etonians, équipe composée d’anciens élèves d’Eton). Ce parcours marque un véritable tournant dans l’histoire du football anglais : c’est la première fois qu’une équipe uniquement constituée d’ouvriers atteint ce stade de la compétition.


Place aux pros !


La saison suivante, Darwen ne parvient pas à rééditer son exploit. Dès le deuxième tour de la Cup, Suter et ses coéquipiers sont éliminés par une autre équipe constituée d’ouvriers du Nord de l’Angleterre : les Blackburn Rovers. Intéressés par le profil de Suter, les Rovers l’approchent directement à l’été 1880. Allant au plus offrant, l’écossais accepte l’offre ce qui crée un véritable scandale à Darwen. En novembre 1880, la rencontre entre les deux équipes dégénèrent, les supporters de Darwen ayant envahi le terrain ! Perçu comme un mercenaire par les ouvriers et snobé par l’élite traditionnelle, Suter vit une période difficile. Pourtant, les mois qui vont suivre son transfert vont lui donner raison puisque Blackburn va devenir le premier club du Nord de l’Angleterre à atteindre la finale de la Cup en 1882 (défaite 1-0 contre les Old Etonians). Finalement, c’est l’autre club de Blackburn, le Blackburn Olympic qui deviendra le premier club nordiste à inscrire son nom au palmarès de la doyenne des compétitions en 1883, avant que les Rovers ne l’emportent à leur tour en 1884, 1885, 1886. Face à cette domination des clubs du Nord due à la multiplication du nombre d’amateurs marrons, la F.A. va tenter de réagir. En 1884, dans le but d’endiguer la professionnalisation du football, la fédération londonienne exclut Preston de la F.A. Cup, le club ayant reconnu avoir recruté des joueurs en leur trouvant du travail. Face à ce durcissement de la F.A., les clubs du Nord réagissent en octobre 1884 et menacent de créer une British Football Association. Acculés, les dirigeants de la Fédération anglaise n’ont d’autre choix que d’autoriser la professionnalisation des joueurs de football. Bien que strictement réglementé notamment en ce qui concerne les salaires, le professionnalisme est définitivement instauré à l’issue de la réunion du conseil de la F.A. du 20 juillet 1885. Le football s’apprête à rentrer dans une autre dimension…

A suivre...


Sources :

La République Française, avril/mai 1878.

La légende de Fergus Suter, Les Cahiers du football

A. Mitchell, From Partick with Love - the story of Jimmy Love and Fergie Suter, the first professionnal footballers.

P. Dietschy, Histoire du Football, Tempus, 2010

287 vues0 commentaire

Comments


Ancre 1
bottom of page